accès professeur



Vous êtes ici : AccueilAdministrationRèglement intérieur

Règlement intérieur

regelment-interieur Règlement intérieur du lycée professionnel de Faa'a

- Année 2017/2018 -

(Version française faisant foi en cas de divergence d’interprétation avec la version tahitienne)

Au moment de son inscription, l’élève doit savoir qu’il engage, par son travail et son comportement, son propre avenir et la réputation de l’établissement tout entier.

 

L’ÌnscrÌptÌon au LYCÉE PROFESSIONNEL de Faa’a vaut adhÉsÌon au règlement ÌntérÌeur dans son ÌntégralÌté

Préambule : Le Lycée Professionnel de Faa’a permet aux jeunes gens de recevoir une formation professionnelle tout en accédant à la culture. Il permet l’apprentissage d’une citoyenneté fondé sur les valeurs républicaines. Le règlement intérieur, révisable et approuvé, tous les ans, par le C.E., est l’expression de la volonté commune de réunir au sein du Lycée les conditions d’une bonne organisation, de la sécurité des personnes et des biens et de l’ordre indispensable au travail, à l’épanouissement personnel et à la vie commune. Le règlement intérieur s’inspire du respect des valeurs et des principes sur lesquels repose le service public de l’éducation : gratuité de l’enseignement, laïcité, neutralité politique, idéologique et religieuse, travail, assiduité et ponctualité, égalité des chances et de traitement entre filles et garçons. Si le port par les élèves de signes discrets, manifestant leur attachement personnel à des convictions notamment religieuses, est admis dans l’établissement, les signes ostentatoires constituant en eux-mêmes des éléments de prosélytisme ou de discrimination sont interdits. Sont interdits aussi les attitudes provocatrices, les comportements susceptibles de constituer des pressions sur les autres élèves, de perturber le déroulement des activités d’enseignement ou de troubler l’ordre de l’établissement. Il en découle :

-           le devoir de tolérance et de respect d’autrui dans sa personne et ses convictions,

-           les garanties de protection contre toute forme de violence psychologique, physique ou morale,

-           le devoir pour chacun de n’user d’aucune violence sous quelque forme que ce soit et d’en réprouver l’usage.

I – VIE DANS L’ÉTABLISSEMENT

II – VIE SCOLAIRE

III – SECURITE

IV – DROITS DES ÉLÈVES

V – MESURES DISCIPLINAIRES

VI – RÉCOMPENSES

I – VIE DANS L’ÉTABLISSEMENT

1.1 Les horaires :                                                               Séquences horaires :

Ouverture de l’établissement : lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi toute la journée.

Accueil des usagers : la surveillance des élèves est assurée de 6h35 à 16h00

En dehors de ces horaires, la présence des élèves est tolérée à l’entrée de l’établissement.

DESIGNATION

DUREE

M1

6h50 à 7h45

M2

7h50 à 8h45

Récréation

 

M3

9h00 à 9h55

M4

10h00 à 10h55

M5

11h00 à 11h55

Pause déjeuner

11h55 à 12h55

S1

13h00 à 13h55

Récréation

13h55 à 14h05

S2

14h05 à 15h00

S3

15h05 à 16h00

1.2 Accès à l’établissement : Les entrées et sorties des élèves s’effectuent uniquement par les entrées de la cour principale. Nul n’est autorisé à circuler en véhicule (auto, moto, cyclomoteur …) dans l’enceinte de l’établissement sans une autorisation préalable du Chef d’Etablissement.. Des parkings sont mis à la disposition des membres du lycée et des visiteurs. Seuls les véhicules autorisés peuvent se garer dans les cours des bâtiments scolaires. La responsabilité de l’établissement ne saurait être engagée en cas de vol, de détérioration ou sinistre survenu aux engins dont le stationnement a été autorisé à l’intérieur de l’établissement ou sur les parkings. Aucun élève ne doit stationner dans les couloirs et coursives ou dans les salles en dehors des heures de cours. Les élèves ne sont pas autorisés à rester dans les cours et allées du côté des ateliers entre 12h00 et 13h00. Les élèves ne sont pas autorisés à stationner devant l’entrée de la cantine et des cuisines. Au début de chaque heure, les élèves attendent leurs professeurs devant leur salle. Pendant les récréations, ils doivent se rendre dans la cour centrale, en salle IMIVAI (permanence) ou sous les préaux.

1.3 A l’intérieur de l’établissement : Tous les usagers s’engagent à respecter les locaux, les équipements et les documents mis à la disposition de tous. Toute dégradation implique la réparation du dommage aux frais du responsable légal de l’élève. Chacun a droit au respect des biens lui appartenant. Il est toutefois déconseillé d’apporter au Lycée des objets de valeur. En classe, seuls sont admis les matériels et documents servant aux études. Les téléphones mobiles et autres appareils électroniques non demandés par les professeurs doivent être arrêtés et rangés dans le cartable ou le sac de l’élève. Pour le temps hors cours, seuls les appareils à musique équipés d’écouteurs, donc ne gênant personne, sont tolérés dans l’établissement et ses abords (parking, intendance, cantine et route d’accès au lycée). Tout manquement à ces préconisations se traduira par une confiscation de l’appareil qui sera restitué ultérieurement aux parents. Au début de chaque demi-journée et à la fin des récréations, les élèves doivent se regrouper dans la cour ou devant leur salle de classe. Les déplacements doivent s’effectuer dans le calme. Les salles de cours et les ateliers ne sont pas accessibles sans l’accord d’une personne responsable. En dehors des heures de cours, l’accueil des élèves est prévu en salle IMIVAI (permanence), au CDI ou dans tout autre lieu autorisé par la vie scolaire. La salle des professeurs est exclusivement réservée au personnel.

1.4 Déplacement des élèves à l’extérieur de l’établissement :

1.4.1 Déplacements individuels : La spécificité de l’enseignement professionnel suppose, sous réserve de l’approbation du Chef d’Etablissement, des activités pédagogiques à l’extérieur de l’établissement telles que : visites (expositions, musées, foires, tribunal…), ateliers excentrés et déplacements en ville (enquêtes, prospections, recherches de stages…).

De même, l’insuffisance intra-muros des installations sportives, pour l’évaluation des élèves en contrôle continu, contraint les professeurs à assurer une partie de leurs cours sur des aires sportives à l’extérieur du Lycée. Dès lors que tous ces déplacements de courte distance se déroulent dans le cadre des activités pédagogiques de la classe, les lieux d’activités extérieures deviennent des annexes de l’établissement. « Le trajet entre le domicile et le lieu de l’activité est alors assimilé au trajet habituel entre le domicile et l’établissement scolaire. » Par voie de conséquence, « chaque élève effectue les déplacements allers et retours par ses propres moyens et il est responsable de son propre comportement » comme lorsqu’il se rend habituellement au Lycée. Ces déplacements, même s’ils sont effectués de fait collectivement, ne sont pas soumis à la surveillance de l’établissement (circulaire n° 96248 du 25/10/1996). Le refus de ces dispositions est incompatible avec l’inscription de l’élève dans l’établissement, puisqu’une seule exception condamnerait les activités de toute une classe.

1.4.2 Déplacements collectifs : Les déplacements s’effectuent en bus réservés aux scolaires ou à pied. En ce qui concerne le retour, les élèves sont autorisés, par les parents et les enseignants, à regagner leurs domiciles par leur propre moyen à la fin de la séquence de la dernière heure, si celle-ci clôture une matinée ou un après-midi. Cette mesure ne concerne pas les demi-pensionnaires, pour les cours du matin. En cas de sortie (visite, spectacle…) non prévue à l’emploi du temps initial, une autorisation est demandée au Chef d’Etablissement. Lors de cette sortie, l’accompagnateur responsable est détenteur d’un exemplaire de l’autorisation de sortie.

1.5 Demi-pension : Les frais scolaires de la demi-pension sont payables en début de trimestre sur note de l’intendance. Une remise d’ordre peut être accordée à partir d’une absence justifiée d’au moins 15 jours consécutifs et sur présentation d’un certificat médical. Les demandes de changement de régime scolaire se font par lettre adressée au Chef d’Etablissement. Elles ne peuvent prendre effet que le trimestre suivant. Les frais de la demi-pension ne sont pas facturés pendant les périodes de formation en entreprise.

1.6 L’infirmerie : L’infirmerie est un lieu d’accueil et de soins. L’élève malade qui s’y rend pendant les heures de cours, doit être accompagné par un élève désigné par le professeur ou par un membre du personnel. Il doit être en possession de son carnet de correspondance signé par le professeur ou d’un billet délivré par la vie scolaire. En cas d’indisposition présentant quelque gravité ou en cas d’accident, les élèves sont admis à l’infirmerie. Les parents sont aussitôt prévenus. Les maladies contagieuses qui surviennent à l’élève ou un membre de sa famille doivent être signalées à l’établissement. En cas de nécessité impérieuse, le Chef d’Etablissement est autorisé à prendre les mesures d’urgence nécessaires, notamment l’acheminement vers l’hôpital public. Les frais médicaux et pharmaceutiques sont à la charge des parents sauf en cas d’accident survenu pendant les cours. Aucun remède n’est laissé à la libre disposition des élèves. Les médicaments doivent obligatoirement être déposés à l’infirmerie avec l’ordonnance du médecin qui les a prescrits. Tout accident survenu dans l’enceinte de l’établissement, même d’apparence bénigne doit être signalé à la personne responsable de l’élève à ce moment là et faire l’objet d’un rapport dans les délais les plus brefs. Les élèves doivent se soumettre aux examens et contrôles de santé organisés à leur intention. Aucun élève ne peut quitter l’établissement pour des raisons médicales s’il n’est pas passé au préalable à l’infirmerie (en cas de fermeture de l’infirmerie, s’adresser à la vie scolaire).

1.7 Le service social :L’assistante sociale scolaire participe à la politique générale de la protection de l’enfance. Elle intervient après une demande spontanée de l’élève, de la famille ou à la suite d’un signalement de l’équipe éducative, pour des difficultés d’ordre scolaire, personnel, familial ou financier. Elle tient une permanence au Lycée et reçoit sur rendez-vous.

1.8 Développement durable :

1.8.1 Economies d’énergie :Eteindre chaque fois que possible les lumières, brasseurs d’airs, climatiseurs, ordinateurs … après usage.

1.8.2 Respect de l’environnement : Utiliser systématiquement les poubelles à disposition pour les déchets domestiques, évacuer règlementairement les déchets alimentaires (restauration) et industriels (ateliers)

1.8.3 Attitude citoyenne : S’engager, pour les usagers du lycée, à adopter une attitude compatible avec une politique de développement durable. Tous les usagers doivent contribuer à la propreté du lycée afin de faciliter la tâche des personnels qui assurent son entretien. A ce titre, ils veillent à ce que les salles de classe, études, réfectoire, cours, escaliers, coursives, etc. restent en état de propreté, en particulier après s’être restaurés à la roulotte. Les détritus doivent être mis à la poubelle. Les usagers protègent leur environnement et respectent les équipements mis à leur disposition. Les familles sont financièrement responsables des dégradations commises par leurs enfants.

II – VIE SCOLAIRE

2.1 Obligation d’assiduité : La présence et la participation active à tous les cours portés à l’emploi du temps, aux contrôles des connaissances, au soutien, aux actions liées à l’orientation à la santé, à la citoyenneté et aux activités mises en place sont obligatoires. La formation en entreprise (stages, périodes de formation en entreprise, périodes de formation en milieu professionnel) fait partie de l’enseignement professionnel. La durée de la formation est définie dans chaque règlement d’examen et l’élève doit obligatoirement s’en acquitter pour se présenter à l’examen. Pendant ces périodes, l’élève stagiaire est suivi par un tuteur dans l’entreprise et par un professeur du lycée. Le stagiaire doit se soumettre à l’emploi du temps de l’entreprise dans le cadre de la législation en vigueur. Des contrôles en cours de formation (CCF), organisés par les professeurs pendant les cours selon un calendrier réglementaire, sont pris en compte, en partie, pour la délivrance du diplôme. Les élèves et les familles sont informés des calendriers de ces contrôles en cours de formation. L’absence de l’élève, justifiée ou non, est soumise au jury final de l’examen qui décide de la conduite à tenir (zéro, absence, note partielle). En cas d’absence d’un professeur et avec accord de la vie scolaire, les élèves sont autorisés à quitter l’établissement. Pour les élèves mineurs, l’autorisation de sortie des parents est indispensable (sur la couverture du carnet de correspondance).

2.2 Contrôle des retards et absences : Tout élève en retard est prié de se présenter, avant même d’entrer en classe, à la vie scolaire, qui décide de son admission ou non en cours. Un nombre de retards trop élevé peut entraîner une mesure disciplinaire. En cas d’absence, l’élève ou sa famille ont l’obligation de prévenir le lycée par téléphone dès 6h50. En cas d’absence prolongée, un avis écrit ou un certificat médical est envoyé au lycée. Dès son retour, avant même d’entrer en classe, l’élève doit se rendre à la vie scolaire pour faire viser son carnet de correspondance dûment renseigné. Le professeur contrôle la régularisation de l’absence à son propre cours précédent. La vie scolaire effectue la synthèse des régularisations d’absence d’un cours au cours suivant, à l’intérieur de la même journée ou d’un jour à l’autre. Les seuls motifs d’absence admis sont ceux liés à la santé, aux difficultés familiales graves et aux problèmes accidentels de transport. Le nombre de retards et de demi-journées d’absence par trimestre ou semestre est inscrit dans le bulletin scolaire et figure dans le dossier de l’élève. Toute absence non justifiée est communiquée au service concerné de la DES et peut entraîner la suspension des bourses et prestations familiales, ainsi qu’une mesure disciplinaire (rattrapage des cours par exemple …)

2.3 Communication avec les élèves et familles : Le suivi du travail des élèves et les relations familles / lycée s’organisent par :

- le carnet de correspondance que l’élève doit avoir en permanence en sa possession,

- l’envoi d’un bulletin trimestriel, relevé de note intermédiaire ou bulletin semestriel,

- des réunions parents / professeurs,

- le cahier de textes de la classe tenu par les professeurs, visible sur demande à la vie scolaire,

 - le conseil de classe qui porte un avis circonstancié sur le résultat, le travail, le comportement et la poursuite d’études de chaque élève. En cas d’absence prévisible du professeur, ce dernier informe les élèves et leurs familles à l’aide du carnet de correspondance. Les parents et les élèves ont la possibilité de rencontrer sur rendez-vous chaque professeur ainsi que le professeur principal, le CPE (Conseiller Principal d’Education), ou le Chef d’Etablissement. EN AUCUN CAS UN PARENT D’ELEVE NE PEUT SE RENDRE DIRECTEMENT DANS UNE SALLE DE COURS. IL DOIT OBLIGATOIREMENT, SOUS PEINE DE POURSUITES, SE PRESENTER A LA VIE SCOLAIRE POUR DEMANDER UN RENDEZ-VOUS AVEC LE PROFESSEUR.

 2.4 Dispense de cours d’Éducation Physique et Sportive (EPS) ou d’ateliers :

 2.4.1 Dispense exceptionnelle :seul le service d’infirmerie peut dispenser un élève pour une séance. L’élève est pris en charge pendant le cours d’EPS ou d’atelier par le professeur concerné ou la vie scolaire, en fonction de la nature de l’incapacité.

 2.4.2 Dispense pour deux ou plusieurs cours : elle doit être justifiée par un certificat médical visé en premier par l’infirmière puis le professeur concerné. Attention, la dispense de la pratique de toute activité physique ne constitue pas une dispense automatique de la présence de l’élève au cours d’EPS ou d’atelier. Le service médical et le Conseiller Principal d’Education, après concertation, décident si l’élève doit rentrer chez lui ou rester dans l’établissement. Un élève dispensé et non gardé en cours est alors considéré comme absent sous le motif : « dispense sanitaire ».

 2.5 L’éducation physique et sportive : L’EPS est une discipline qui fait partie des enseignements obligatoires. Les objectifs de formation sont  l’acquisition des connaissances et des savoirs liés à la pratique et à la gestion d’activités physiques. La formation se déroule sur différents sites arrêtés en début d’année. Il est bien entendu que l’élève doit se présenter en cours d’EPS avec une tenue adaptée. En aucun cas, l’absence ou l’oubli de la tenue vestimentaire ne peut justifier un motif de dispense. Une dispense de longue durée doit être soumise à l’approbation du médecin scolaire. L’association sportive du lycée propose des activités aux élèves le mercredi après-midi ou les autres jours, au choix des professeurs d’EPS, entre 12h00 et 13h00.

 2.6 Le Centre de Documentation et d’Information (CDI) : Lieu d’accueil privilégié pour la lecture et le travail personnel, le CDI est aussi essentiel lors de travaux demandés par les enseignants avec lesquels les documentalistes collaborent (recherche documentaire, élaboration de dossiers, de rapports, conseils de lecture, aide à la recherche documentaire sur CD-ROM, par internet, information sur l’orientation et les métiers, emprunt de documents, romans…). Le CDI est ouvert le lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi (horaires : 6h50 à 12h00 et 13h00 à 16h00).

 2.7 Manuels et matériels scolaires : l’élève doit se présenter en cours avec les matériels nécessaires pour travailler. Il est responsable du matériel qui lui est prêté et doit le restituer à la fin de l’année scolaire ou le rembourser en cas de perte ou dégradation.

III SÉCURITÉ

 

3.1 Santé :             Pour des raisons de santé, chacun veille à observer des règles élémentaires d’hygiène. Conformément à la délibération n° 88-97 AT du 27/06/1988 posant le principe de l’interdiction de fumer, il est interdit de fumer à l’intérieur de l’établissement. Il est également interdit d’apporter, de consommer, dans l’enceinte du lycée, des produits stupéfiants et des boissons alcoolisées (excepté, pour ces dernières, lors de manifestations du personnel de l’établissement et hors du temps scolaire). Enfin, il est interdit de cracher ailleurs que dans les sanitaires.

 3.2 Sécurité : Chacun doit prendre connaissance des règles générales et particulières de sécurité distribuées et affichées dans les locaux de l’Etablissement. Chacun doit participer aux exercices d’alerte organisés à intervalles réguliers conformément à la législation en vigueur et respecter scrupuleusement les consignes de sécurité. Dans les ateliers, le port de la tenue vestimentaire règlementaire (gaos, chaussures de sécurité ainsi que tout équipement de protection individuelle préconisé pour l’utilisation des machines) est obligatoire. L’élève qui ne se conformera pas à ces règles sera gardé par le professeur, avec son devoir supplémentaire, dans l’atelier. Les couloirs et coursives sont des lieux de passage, le stationnement y est interdit. Le déplacement se fait sans courir. Il est strictement interdit d’introduire dans l’établissement tout objet ou produit dangereux.

 3.3 Assurance :Le régime des accidents du travail est applicable aux élèves de lycée professionnel. La garantie de l’état est cependant limitée aux accidents survenus pendant les heures de cours fixées à l’emploi du temps, y compris les « PFE » et les déplacements directs entre la résidence déclarée de l’élève et le lieu d’activité concerné. Il est vivement conseillé aux familles de prendre une assurance individuelle. Pour participer aux activités facultatives (sorties et voyages scolaires, ASSP, …), l’élève doit fournir une attestation écrite d’assurance contre les accidents subis ou causés.

 3.4 Utilisation de l’outil informatique :L’informatique au Lycée est un instrument de travail. L’informatique peut avoir une multitude d’applications, mais au lycée, elle est un outil de travail (moyen d’information, de formation, de communication) et non un substitut aux consoles de jeux vidéo, forums, « CHAT » et autre… L’utilisation, et encore plus, l’installation de jeux, sont donc totalement interdites. L’accès à internet, la consultation du réseau mondial (internet) ne doivent se faire que dans le cadre d’un cours, du club internet, d’un travail personnel et scolaire. L’utilisateur s’engage à ne visionner ou diffuser aucun document à caractère raciste, xénophobe ou pornographique pouvant nuire à l’intégrité morale, politique, religieuse de tout individu.

 

IV – DROIT DES ÉLÈVES

 4.1 Représentation des élèves :Elle est assurée dans les instances suivantes :                                                                                                              

 - le conseil des délégués (composé de l’ensemble des délégués de classe)

 - le conseil de classe                                                                                             

 - le conseil d’établissement                                                                                

 - la commission permanente                                                                              

 - le conseil de discipline

 - la commission de vie scolaire

 - toute commission de réflexion désignée par le Conseil d’Etablissement

 4.2 Droits des lycéens : Les élèves disposent des droits individuels et collectifs suivants :

 - droit de réunion : la liberté de réunion s’exerce à l’initiative d’un groupe d’élèves ou de délégués d’élèves ou d’associations en dehors des cours. Il est soumis à l’autorisation du Chef d’Etablissement

 - droit d’association : il est reconnu à l’ensemble des lycéens et soumis à l’autorisation du Conseil d’Etablissement du lycée

 - droit de publication : les publications rédigées par les lycéens et agréées par le Chef d’Etablissement peuvent être diffusées dans le lycée, la responsabilité des rédacteurs étant pleinement engagée.

 - droit d’affichage : des panneaux d’affichage sont mis à la disposition des élèves. L’affichage ne peut pas être anonyme et doit être agréé par le Chef d’Etablissement.

L’exercice de ces droits ne doit pas porter atteinte aux activités de l’enseignement, au contenu des programmes, à l’obligation d’assiduité ainsi qu’au droit des autres membres du Lycée.

V – MESURES DISCIPLINAIRES

Les défaillances des élèves peuvent être corrigées, dans la plupart des cas par un dialogue direct entre l’élève, les membres de l’équipe éducative et la famille. Cependant les manquements renouvelés ou graves seront nécessairement sanctionnés.

5.1 Mesures éducatives de prévention :                                                           

                             - convocation de la famille par le professeur concerné

                             - convocation de l’élève par le professeur principal et/ou le CPE

                             - convocation devant l’équipe pédagogique

                             - convocation devant la commission de vie scolaire

5.2 Punitions scolaires :Elles sont appliquées pour tout manquement mineur aux obligations des élèves ou perturbations dans la vie de la classe ou de l’établissement. Ainsi tout enseignant, personnel d’éducation, de surveillance et de direction pourra être à l’initiative :

a- d’un avertissement oral, éventuellement confirmé sur le carnet de correspondance,

b- d’une demande de présentation d’excuses orales ou écrites,

c- d’un devoir supplémentaire, assorti ou non d’une retenue sous surveillance,

d- d’une retenue :

                                      soit le professeur a la possibilité d’organiser lui-même la retenue. Il oblige alors l’élève à venir pendant un de ses cours dispensé à une autre classe en profitant d’un créneau de liberté de l’élève fautif. Le professeur informe le PP et le CPE de sa démarche. Le responsable légal de l’élève est informé de la punition par la voie du carnet de correspondance et doit contresigner, en retour, pour approbation.

                                      soit les emplois du temps du professeur et de l’élève sont incompatibles. Le professeur consulte un de ses collègues susceptible de le suppléer dans la mise en œuvre de la punition, ou demande, en cas de difficulté, au CPE, d’organiser la retenue. Dans tous les cas, la retenue reste une punition et ne saurait se résumer à une seule présence. Un devoir supplémentaire ou un exercice de révision, par exemple, s’impose.

e- d’une exclusion ponctuelle d’un cours (assortie d’un rapport écrit au Chef d’Etablissement). Pour exclure un élève de la classe, le professeur informe la vie scolaire (par téléphone quand il existe, envoi d’un élève de confiance, délégué ou non, à la vie scolaire) de façon qu’un membre du personnel vienne prendre l’élève sous sa responsabilité.

5.3 Sanctions disciplinaires : elles sont appliquées pour toute atteinte aux personnes, aux biens, et pour tout manquement grave aux obligations des élèves.

5.3.1 Sanctions prononcées par le Chef d’Établissement :                                   

                   - avertissement écrit, versé au dossier de l’élève,

                             - blâme notifié par écrit, versé au dossier de l’élève,

                             - travail d’utilité scolaire (TUS), en cas de dégradation volontaire, effectué sous la surveillance et la responsabilité d’un membre du personnel, après accord écrit du responsable légal de l’élève,

                             - exclusion temporaire, internée ou externée, ne pouvant excéder 8 jours, versée au dossier de l’élève.

5.3.2 Sanctions prononcées par le Chef d’établissement sur proposition du Conseil de classe :

                   - avertissement travail (AT),

                   - avertissement absences (AA),

                   - avertissement comportement (AC),

                   - blâme

5.3.3 Sanctions proposées par le conseil de discipline et soumises à la décision du Ministre de l’Education :                                              

                   - exclusion temporaire de l’établissement, pouvant atteindre la durée d’un mois,

                                      - exclusion définitive de l’établissement.

                            

VI - RÉCOMPENSES

A l’occasion de chaque conseil de classe, des récompenses peuvent être décernées aux lycéens :

-           Encouragements : récompensent un élève spécialement méritant quels que soient ses résultats scolaires,

-     Tableau d’honneur : récompense un élève méritant ayant un niveau satisfaisant de résultats et de comportement,

-           Félicitations : récompensent un élève donnant entière satisfaction.

La vie scolaire se réserve la possibilité, en fonction des moyens de l’établissement de récompenser tout lycéen qui serait parfaitement assidu et ponctuel ou remarquablement impliqué dans la vie de l’établissement, ou encore se distinguerait dans les domaines culturels, sportifs, artistiques ou associatifs.

L’ÌNSCRÌPTÌON AU LYCÉE PROFESSÌONNEL DE FAA’A VAUT ADHÉSÌON AU RÈGLEMENT ÌNTÉRÌEUR DANS SON ÌNTÉGRALÌTÉ

 

 

LES DATES A RETENIR

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Les classes en PFMP ou en STAGE

Aucun événement
Go to top